Racontez-nous ! L'édition 2013

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour se paumer en pleine nature ...

Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Fred le géant » Dim 01 Sep 2013 17:54

Eh bien voilà, la 7eme édition est finie !
C'était une belle journée, un peu rude pour les participants mais d'un point de vue de l'orga, on s'est bien régalés et on espère que vous aussi !

Encore une fois encore un grand merci à tous les participants ! On espère vous revoir à l'édition 8 en 2014.

Cette année Buggy m'a assisté d'un bout à l'autre de la préparation et gestion du rallye, c'était très sympa et ça m'a beaucoup aidé. On peu vraiment dire que cette édition on l'a préparée à deux, donc un ENORME merci à Buggy pour son implication et sa patience devant mes changements d'idée récurents !

Merci également à Titou , Maitres des énigmes par excellence !
Merci aux "aides" comme Flo & Sloy pour la préparation du repas du soir, et Farv qui est resté jusqu'au bout avec moi aujourd'hui pour finir de tout ranger et nettoyer la salle !
... à tous ceux qui ont aidé au rangement de la salle hier soir,

Il faut aussi remercier les sites de Saissac, Lastours, Arques et Alet les Bains pour leur accueil, leur gentillesse et pour nous avoir laissé ce droit de passage afin qu'on découvre un peu ces sites !

Pareil pour la Cité de Carcassonne, en particulier l'agent qui m'a accompagné lors de la pose des indices, hallucinant à chaque arret de là où je les mettais : "mais ils ne vont pas le voir là, c'est tordu votre truc !" :lol:

Et encore un grand merci à Maxxess pour leur partenariat et les lots offerts ! :mains:


Je vous dit à l'année prochaine ! :wink:


Image


Allez, c'est à votre tour , lachez vous et faites nous le récit de vos aventures, faites nous revivre cette édition 2013 à votre façon (avec plein de détails croustillants) !


:V:
Quand y'en a pour deux y'en a pour moi !
Avatar de l’utilisateur
Fred le géant
Webchef
 
Messages: 5169
Enregistré le: Lun 28 Oct 2002 20:09
Localisation: Bellesserre
Moto(s): KTM 990 SuperMoto

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar electro31 » Dim 01 Sep 2013 20:53

Une super journée ce samedi 31août 2013 pour cette chasse au trésor. C'était ma première participation et ce fut une super découverte dans une super ambiance.
De la part de l'équipe Ma Bande de Potes (MBdP), je tiens à remercier Fred et Buggy pour l'organisation phénoménale de cette journée.
Notre but n'était pas de gagner mais de découvrir La chasse au trésor, nous n'avons pas été déçu mais nous ne nous attendions pas à ce niveau de difficultés, ce n'est pas une simple balade !!!
C'est sorti du cerveau d'un grand malade !!! :D
Nous avons terminé la journée bien fatigués mais prêt à revenir l'année prochaine en recrutant et maintenant qu'on connait le fonctionnement, on se préparera pour la prochaine édition.
Encore un grand merci à Fred et Buggy.
electro31
 
Messages: 4
Enregistré le: Jeu 29 Aoû 2013 11:53
Localisation: aucamville 31
Moto(s): Honda 800 VFR

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar navarrolindien » Dim 01 Sep 2013 22:23

Bonjour à toutes et tous, :V: :V:

Ayezzzzzzzzzz, bien rentrés à la maison, ce matin nous sommes revenus sur le seuil de Naurouze pour voir ce que nous n’avions pas pu faire, la veille.

Puis, retour sur Revel, le jet d’eau, le barrage et petit pic-nic sur les berges du lac et retour à la casa.

Résumé de notre 3 ème participation :

Nous nous sommes régalés du début, jusqu'à la fin ;
superbe organisation de l’hébergement et du Rallye. :mains: :mains: :mains:

Distance totale idéale, épreuves à la portée de tout un chacun (motivé), nouvelles découvertes de notre magnifique région, temps idéal, ambiance garantie très sympa et « bon-enfant », convivialité obligatoire et de rigueur…que du bonheur !!!!!!!! :apla: :apla: :apla:

En ce qui concerne l’équipe pour qui j’ai fais l’ouvreur, je suis désolé des petites erreurs et surtout de ne pas avoir demandé le niveau d’expérience routière de chacun, par sécurité, j’aurai du. :chut:

Mais bon, je vous avais dans les rétros et je vous attendais là où il fallait, pis je n’ai perdu personne, c’est le principal, j’espère que vous ne m’en voudrai pas pour cet oubli :sif: :sif:

Sinon, un grand merci à notre super couple G’O , que dis-je ??? Monumentaux FRED et Rémy ainsi que leurs joyeux drilles qui nous ont concocté une super journée de balade à moto entre copains,amis et nouvelles rencontres. :beer: :beer: :beer:

Allez, on reste motivés,…. Plus que onze mois, pis on remet ça.... pas vrai les gars & les donzelles ???? (avec l’intonation de Bigar) .
:wink: :wink: :wink:
Avatar de l’utilisateur
navarrolindien
 
Messages: 113
Enregistré le: Sam 06 Aoû 2011 10:23
Localisation: Lapeyrouse-Fossat
Moto(s): GS R1200 Adventure

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Rémy32 » Lun 02 Sep 2013 2:13

Bon, je tente de m'y coller aussi...
Juste avec un gros handicap : comme tous les ans, je prends en charge la nav', j'ouvre la route pour mes coéquipiers, et dés la moto enfin posée devant la salle des fêtes et la bienvenue bière fraîche descendue, j'oublie instantanément tous les tours, détours et contours de ce road conçu par des esprits retors... D'autant que d'erreurs en maladresses, j'arrive très aisément à ajouter des chausse-trappes à un parcours déjà bien tordu !

Donc ne comptez pas sur moi pour vous faire un rapport précis de l’ordonnancement des étapes visitées et routes empruntées, j'en suis positivement incapable...

Par contre, invariablement, il me reste de ce type de journées dingues une série d'images, d'émotions et de senteurs que je vais tenter de partager fugitivement avec vous.

Après un prologue sympa la veille au soir lors d'un dîner-restau en l'excellente compagnie d'une trentaine d'inscrits pour le lendemain, émaillé de fous-rires et de rencontres surprenantes prouvant une fois de plus que le monde est décidément petit, après une courte nuit d'hôtel dans une chambre partagée avec certains de mes équipiers, Buggy venant nous y rejoindre quelques heures dans la nuit (à ce propos, même pas moyen d'obtenir des confidences sur l'oreiller au sujet de ce qui nous attend le lendemain), nous voici tous à pied d'oeuvre au seuil de Naurouze, écoutant religieusement le Grand Sachem nous distribuer la parole, secondé de ses fidèles lieutenants.

Distribution des enveloppes, réfléchissements, et nous voilà partis, décidant de lier deux équipes dans le même bain : la Chouette Épique et l'Equipe AirGagne, bien que tous les membres ne se connaissent pas vraiment.

Comme promis précédemment, je vous passerai les détails.

Quelques flashes, toutefois :

L'image d'un pantin plein de sollicitude juché sur un improbable Honda Gorilla (le successeur du petit DAX, vous vous souvenez ? Le genre pocket-bike à roues ballon...) qui nous a offert un épisode digne des poursuites accélérées du cinéma muet à la Charlie Chaplin, je ne vous raconte pas !
Bon, si, je vous raconte :
- Groupe stoppé à un rond-point aux abord de Carcassonne histoire de prendre le temps de confirmer la bonne option sur la carte.
- Un p'tit zon-zon nerveux passe à proximité, fait le tour complet du rond-point pour revenir s'arrêter à notre hauteur.
- "Bonjour, vous êtes perdus ? Je peux vous aider ?"
- "Ah ben merci, pourquoi pas ?" et au bord du rond-point entourés du trafic on lui explique tout, le rallye, les photos et le reste, en deux mots et enveloppe à l'appui.
- "OK, ça je sais où c'est, je travaille dans la cité et je vais prendre mon service. Vous me suivez ?"
- "Super sympa, mais on va au plus court, hein !"

Et nous voilà partis derrière le moustique. Quatre ou cinq rapport sur vingt mètres, 50 km/h, 70, 90, 110... Nous sommes tous à contempler nos compteurs, ahuris, l'autre se retourne fréquemment pour vérifier qu'il ne nous a pas paumés en route... Un truc de l'espace, une dimension inconnue parfumée à l'huile brûlée... Un bout de rocade et quelques routes plus tard (pas eu le temps de détailler, trop occupés à ne pas se faire semer), nous voilà déposés sur le parc motos avec un grand sourire !
- "Heu, c'est quoi ton moteur ?"
- "Ben un 50 cm3 un peu retravaillé..."
- "..."
- "Oui, bon je l'ai un peu monté à 88 cm3 mais faut pas le dire !"
- "Ah oui quand même !"
- "Sinon, si vous avez un moment, comme je bosse dans la cité, je peux vous faire entrer où vous voulez, avec les pass qui vont bien, ça vous dirait ?"

Bah oui, y'a des moment, comme ça, où on regrette le programme chargé de la journée... mais l'était bien chromé son p'tit moulin et ce p'tit gars était vraiment sympa, en toute spontanéité...

Autre moment, tout en intensité celui-là :
Point déclencheur : quittant Carcassonne, je réalise quelques kilomètres plus loin que j'ai tourné plus tôt que prévu. On se pose à proximité d'une roulotte kébab et nous nous restaurons en étudiant la situation sur la carte, à Carcassonne-Plage. Je remarque sur celle-ci une ligne en pointillés qui non seulement nous ramènerait sur le bon iti, mais nous ferait gagner une demi-douzaine de kilomètres. Ça a beau être affublé d'une mention "GR" quelque-chose, ça nous fait bien de l’œil...Le débat est court et nous décidons de nous laisser tenter par cette œillade bien engageante.
Nous voilà partis sur un chemin présentant deux belles traces automobiles, c'est roulant ça va... Cinq-cent mètres plus loin, ce n'est plus qu'un sentier, les roues s'engagent dans de vicieuses ornières ! Les passagères descendent et poursuivent à pied : si les trails s'en sortent pas trop mal et que la vieille BM et le Hornet tirent leur épingle du jeux, il n'est en effet plus envisageable de faire faire un demi-tour à la Glodwing 1800.
Un kilomètre plus loin, nous arrivons à une croisée de chemins où tous se regroupent. Congratulations, respect à Phil qui nous a bluffé par la zen maîtrise de son autobus dans ces condition difficiles. Le départ du chemin de gauche qui doit nous permettre de poursuivre s'annonce clair, large et bien damé : nous sommes sortis d'affaire !

Bande de naïfs !...

Très vite, une descente, de plus en plus ravinée, caillasses, dévers, parfois de véritables marches ! Heureusement, la largeur reste constante, permettant à Phil de slalomer entre les écueils non sans nous laisser voir ici une roue qui glisse sur un rocher, là une garde au sol un peu juste... Un petit pont en bas nous permet de souffler, je tente une petite plaisanterie histoire de détendre un peu une atmosphère de grosse concentration : "bah tout le monde a choisi le pont, personne n'a tenté le gué en contre-bas ???".
Ils sont tous et toutes cool : ils ont la politesse d'en rire ! Allez, on devrait s'en sortir !

Brève reco pédestre de la remontée : ça a l'air moins pire. Ouf !

Re-naïfs !

J'attaque la côte. Après une centaine de mètres faciles, j'arrive peu à peu dans une zone bien accidentée dont l'aspect hésite entre un lit de torrent à sec et un escalier... De peur de rester planté, fort de ma totale inexpérience en enduro (et en TT en général) je reste gaz, debout planté sur les cale-pieds, le Vstrom calé entre mes genoux bondit d'un rocher à une pierre et sur la dalle suivante pour mieux recommencer et encore et encore, ça secoue, ça balance d'un bord du chemin à l'autre pendant que défile dans ma tête le scénario catastrophe d'une Goldwing dans le même film... Deux cent mètres plus loin je pose la DL sur sa béquille et reviens à pied, la tête pleine de questionnements : impossible de faire venir une dépanneuse jusqu'ici et comment faire franchir une telle zone à une demi-tonne de Honda ?
Je croise l'autre DL qui s'en sort bien aussi, la Multistrada qui semble voler au-dessus du relief et je parviens auprès de la 1800, en pleine confusion. Là le Philou me demande de faire dégager les autres motos, qu'il n'y a pas de raisons, ça devrait passer et de toutes façons plus question de faire demi-tour !
Pour un gars qui n'a cette moto que depuis deux semaines en ne la prenant en main que sur de la rocade ou en centre-ville, je le trouve plutôt zen et la confusion laisse la place à la concentration dans mon esprit, surtout en constatant que tous restent calmes, que son épouse affiche une parfaite confiance en son pilote et s'occupe à la cueillette de mûres pendant que d'autres confectionnent des bouquets de fleurs sauvages !
Mika lance son Hornet pendant que Phil renfile ses gants en échafaudant sa trajectoire, le regard scrutant la paroi, évaluant les futures prise à présenter en face des pneus de son monument.

Mika avance, son Hornet progresse tranquillement entre les cailloux, il avise un p'tit en droit plat pour s'arrêter et regarder en arrière Philippe dans ses œuvres.
Le détail qui tue (enfin, ça aurait pu le faire...) c'est qu'il pose son pied au bord du chemin. Juste sur les trente centimètres où justement, le chemin, il n'a plus de bord ! Perso j'étais en avant essayant de virer les plus grosses pierres, les cris des autres me font tourner la tête juste à temps pour voir un pied de Mika et les roues de sa moto suivre le reste et disparaître du chemin !

Bah oui, juste à cet endroit, non content de ne plus avoir de bord, le chemin surplombait une fondrière d'au moins 2,50m ! Nous nous précipitons, craignant le pire. Le premier réflexe de Mika est de nous crier qu'il va bien, qu'il ne s'est pas blessé. Nous découvrons un motard au fond du trou, tassé sur le dos et en partie masqué par sa moto...
Je ne sais pas comment ni par où nous sommes descendus mais nous retrouvons à trois ou quatre autour de lui, dans les broussailles qui ont amorti sa chute. Notre aide n'est pas de trop pour l'aider à se dégager des épineux qui lui démontrent beaucoup d'affection et rechignent à le laisser s'échapper !
Bref examen : pas une égratignure ! Pour les bleus, je lui laisse quelques jours pour faire le décompte mais je ne suis pas sûr qu'il en ait un seul !
Entre son casque, sa dorsale et le reste de son équipement, preuve est faite que même à deux à l'heure ça peut servir... Même que nous autres étions en T-shirts (à pied et pour regarder passer les copains, il faisait chaud, toussa toussa...), et que ces p... de b... de m... d'épineux, ben ils nous ont bien fait remarquer qu'il étaient hérissées d'épines ! Les enf*#és !

Bref nous voilà rassurés. Mais il reste un 600 Hornet couché au fond d'un trou et laissant goutter son carburant, toujours pas de possibilité de faire venir une dépanneuse dans un tel pierrier (même pas sûr qu'un tracto puisse arriver jusque là), et j'ai beau scruter le ciel, pas le moindre hélico salvateur (mais que fait l'organisation du rallye ?!!?!??).

Les deux Philippe, J'mi et moi échangeons un regard pendant que Mika se remet de ses émotions : y'a pas trente-six solutions, nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.

Peu de paroles, en face du mur qui a vu chuter Mika la pente est moins raide, pas plus de 50%. Nous voilà tous les six de retour au fond du trou à casser les troncs, arracher ou tasser la végétation et 5 minutes plus tard le Hornet est debout sur ses roues, l'essence s'arrête de fuir. Trois devant, trois derrière, un top toutes les 30 secondes, 20 cm par 20 cm, la moto est hissée hors de l'excavation puis menée sur le chemin à travers brousse. Notre progression s'est faite dans des senteurs de thym et de lavande, ça aide !

Quelques rayures, un peu de plastique cassé, aucun dégât bloquant, la moto s'en sort également étonnamment bien ! L'attention se reporte vers la Gold tanquée en bas de côte. Philippe retrouve toute sa concentration, enfile gants et casque, et attaque sa longue ascension...
Tout sur le couple du 6 cylindres, les roues mordant sur les arrêtes des marches ou projetant les moins grosses pierres en arrière, mètre par mètre, le mastodonte progresse, s'aide en posant un instant ses bas de caisse sur une dalle de passage, grogne un coup et s'ébroue en changeant d'appui... De gauche à droite et retour, Phil utilise toute la largeur de la piste pour exploiter les passages les moins pires, pierres et poussière volent, le pneu arrière noircit les arrêtes, ça fume parfois mais le thym environnant ne laisse pas le caoutchouc brûlé masquer ses senteurs... L'imposant équipage finit par nous laisser loin derrière (nous sommes à pied) et disparaît derrière un épaulement.

Je le rejoins et trouve la moto béquillée au travers de ce qui ressemble enfin à un vrai chemin dans une tache d'ombre, Phil a déposé casque, gants et tout le reste et récupère assis sur le talus, les yeux dans le vague. Tous arrivent, Son épouse Anne lui tape sur l'épaule en lui demandant de l'emmener avec lui la prochaine fois qu'il s'amuse à faire des trucs comme ça, nous le congratulons. Notre respect exprimé (si, quand-même c'était un minimum !), nous reportons notre attention sur le Hornet de Mika.
Avec deux rétros nous lui en posons un complet en place, le radiateur est redressé et refixé (NB à Mika, sa grille de protection est toujours dans mon top-case), Phil (encore lui) arrive à redémarrer un moteur noyé dont le carbu a gardé la tête à l'envers un peu trop longtemps... Un peu de bruit et de fumée plus tard, le 600 tourne rond, comme s'il ne s'était rien passé !

Nous repartons. Deux-cent mètres plus loin le bitume fait son apparition, encore quelques kilomètres et nous retrouvons le parcours initialement défini ! Ouf !

Cette plaisanterie nous a bien occupé une paire d'heures, nous sommes tentés d'abandonner mais nous nous reprenons rapidement : bien qu'il soit déjà plus de 18h00, nous ferons tout, et tant-pis si nous arrivons après la fermeture de certains sites !

Comme tout ça a sensiblement augmenté l’appétit des moteurs, je me vois obligé de descendre les deux km menant vers les Maîtres des Énigmes moteur coupé, ne disposant plus que de vagues vapeurs dans le réservoir... Là, après quelques cogitations fructueuses (déjà on n'a pas tout perdu : nous savons désormais où terminer l'aventure ! ) hélant deux personnages dans une rue, je profite de leur disponibilité pour entamer leur réserve destinée à la tondeuse et leur achète de l'essence. Nous découvrons à cette occasion que ce village compte huit habitants, "dont cinq de trop" ! Ambiance...
Le réservoir désormais bien pourvu ("Versez encore, z'en avez pas encore mis pour le billet que vous m'avez donné !") nous achevons notre parcours ponctué de photos devant des portes fermées ou des croix émergeant de l'obscurité, après un plein général dans une station bienvenue...

Revenant dans la soirée sur notre journée décidément mouvementée, nous nous sommes tous découvert touchés par cette solidarité muette qui s'est manifestée dans les pires moments : pas un mot plus haut que l'autre, la permanence dans la recherche de la meilleure solution, tous soudés dans l'effort commun dans une apparente décontraction qui a maintenu un climat convivial, chacun à la place qui convenait dans l'action sans que personne ne songe un instant à affirmer sa personnalité au détriment de quiconque... On était là d'un commun accord, il fallait s'en sortir ensemble et chacun y est allé du meilleur de lui-même, sans plus ni moins. Ils se sont tous chargés de me le rappeler quand j'ai manifesté mon regret de les avoir entraînés dans la galère par une suggestion saugrenue : "OK t'as eu l'idée, mais on a tous dit banco de suite, sans se faire prier !"

Quand-même, je ne suis pas sûr qu'ils manifesteront le même enthousiasme quand je leur montrerai une ligne en pointillés sur une carte dans les années à venir...

Pas sûr non plus qu'à l'avenir je prêterai attention au moindre pointillé !

Bref, bien sûr un grand merci à Fred le Géant pour son imagination dés qu'il s'agit de compliquer la vie de ses contemporains, au moins aussi grand qu'à l'adresse de Rémi, heu Buggy, pour avoir couru pendant des mois à la poursuite des délires de Fred en tentant d'y apporter le soutien de son pragmatisme teinté quand-même de déviances suspectes...

Et une énorme reconnaissance aux membres de la Chouette Épique et de l'Equipe AirGagne qui ont su montrer une cohésion infaillible, une débrouillardise hors pair, et un moral d'acier dans une ambiance bon enfant rafraîchissante dissimulée dans un bain d'humour qui a tant fait pour désamorcer des situations qui avaient tout pour devenir explosives ! Bravo à toutes et tous !

Bien qu'on peut deviner chez certains une pointe de fierté d'avoir surmonté quelques petites difficultés, notons que l'humilité générale est de mise. Et ça n'en diminue pas la performance, loin de là... Total respect !

Et puis à ne pas oublier : la petite étoile qui nous a porté chance tout au long de cette galère, transformant ce qui aurait réellement pu tourner au drame en souvenirs que nous prendrons plaisir à se remémorer et à partager dés un proche futur, en toute amitié !!!
Modifié en dernier par Rémy32 le Lun 02 Sep 2013 10:59, modifié 1 fois.
De vieux motards, des motards intrépides, on en trouve...
Mais des motards intrépides devenus vieux, c'est beaucoup plus rare !
Avatar de l’utilisateur
Rémy32
Chasseur de trésor
 
Messages: 507
Enregistré le: Jeu 18 Jan 2007 21:05
Localisation: Pujaudran
Moto(s): Suz Vstrom DL650, bis repetita

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Pedro6231 » Lun 02 Sep 2013 10:23

Hello les boyz!

Super journée, routes et météo au RDV, une petite pensée pour les "Fantastics Japaneses" en sportives sur les routes de campagnes gravillonneuses :crane: .

Merci à Fred et à Buggy pour l'organisation... allez pour l'an prochain 300km 8) !

Quand pensez vous afficher le classement?

La bise!
Pedro6231
 
Messages: 2
Enregistré le: Lun 02 Sep 2013 10:17
Moto(s): Triumph Street Triple

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar tarmokeuf » Lun 02 Sep 2013 11:03

Hello, superbe journée qui m'a donné envie de rajouter un chapitre à mon blog chez motomag :
http://lesblogs.motomag.com/tarmokeuf31 ... de-tresor/
Fred et Buggy, je me suis permis d'y coller votre photo ! Soyez sympa, pas de procès, c'est juste pour vous remercier !
A l'année prochaine !
La route c'est la voie...
tarmokeuf
 
Messages: 8
Enregistré le: Dim 04 Aoû 2013 13:33
Moto(s): Miss The XJR

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar ericg » Lun 02 Sep 2013 14:10

Rémy, dans la dentelle...j'ai peut être bien fait de prendre une année de repos moi!
Finalement, tout les ans il faut que ton équipe "sacrifie" une moto sur l'hotel du Rallye? Celle de Rémy l'année dernière par supplice electrique, cette année un Hornet par renversement... :crane:
Content pour vous tous que l'aventure se termine bien!
ericg
 
Messages: 22
Enregistré le: Sam 22 Aoû 2009 19:52
Localisation: Fonsorbes

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Jeff47 » Mar 03 Sep 2013 20:07

Bonsoir,

C'est avec pleins d'excellents souvenirs, moins turbulent que Remy32 et surtout pour remercier Fred, Remy et tous les participants à cette très belle journée que je prends la plume électronique.

Que dire de plus ? :sin: :sin:

Si, les indices sont pas cachés, mais planqués, sans l'aide de la police municipale de Carcassonne, je ne suis pas certain que l'on en trouvés un seul en dehors de la fiche explicative. Quand à celui de Lastour, on le cherche toujours..... :crane:

Bravo à vous, pour l'ambiance, le parcours, la qualité de l'accueil, et la soirée finale.

Merci, vivement l'édition 2014.

Jeff47 :apla: :apla: :apla: :apla:
Jeff47
 
Messages: 7
Enregistré le: Lun 26 Aoû 2013 12:17
Moto(s): 1200 GS

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar mipa-mipa » Mer 04 Sep 2013 1:35

Depuis le temps que je voulais essayer cette chasse au trésor, cette année me voilà disponible et dès début juillet je prospecte pour trouver des équipiers ; pas évident avec les vacances des uns, les études (hé oui !) des autres... Finalement, bébé et juju sont disponibles et c’est sous le nom de notre amicale « moto passion » que nous nous inscrivons.
Précision pour les mauvaises langues : la KTM DUKE de bébé est une 690, pas une 125 ! :o Quoi que, vu sa maîtrise, avec une 125 elle aurait fait aussi bien, dans les routasses que nous avons empruntés !
Le 26 Août, je porte le chèque à Colomiers… déjà première chasse au trésor pour trouver le n°7 et la boîte à lettre ! :sick:
Quand le département est annoncé trouvé, je jubile… j’ai organisé mon premier rallye touristique dans les Corbières en 1980 ! et depuis, j’y suis revenu… quelques fois ! :D
Il s’en suit une grande préparation dans la semaine avec :
- check list du matériel à emporter (cartes : 2 Michelin 344, IGN 100/1000° n°64-71-72, la vingtaine de 25/1000° de mes diverses randonnées avec traces connues, curvimètre, calculatrice avec conversion des triangles, loupe, jumelles, talkie-walkies, boussoles, rapporteurs, compas de plusieurs dimensions, règles, mètre à ruban, dictaphone, téléphones, mini caméscope flash, appareils photos avec pied, stylos, crayons, lampes pratiques (pour finir à la nuit),
- équipement de la moto avec dérouleur-bloc notes, stylo indélébile attaché au bloc, post-it et mini fiches sous le bloc, éclairage du très accessible coffre avant de la NC où seront rangés cartes (dans l’ordre) et accessoires,
- équipement du bonhomme avec camel-bag 2 litres, casque avec visière pour soleil bas, lampe sur casque pour le cas de fin à la nuit…
- ordonnancement du déroulé opératoire avec recensement des tâches à prévoir et répartition des rôles… :P
La prévision d’une agréable météo nous motive encore plus pour faire ça proprement et avec plaisir.
Via le forum, je me fais déjà des noeux au cerveau pour essayer de comprendre le principe du double sens… et, tel un vil prétentieux, je me permets même d’annoncer que le point de rendez-vous est faux… :?
Samedi matin : Rendez-vous à 6h30 à Blagnac ; mise des trois compteurs à zéro pour rejoindre ensemble Villefranche de Lauraguais (par la route la plus courte - pour s’échauffer !) :sif: où nous faisons les pleins des motos et du bidon de secours car nous ne voulons pas risquer de devoir faire un détour pour ravitailler ! L’analyse des compteurs démontre que ma NC est la plus optimiste (+6%) alors que celui de la Shiver de juju est très précis.
L’air est frais lorsque pointe le jour ! Nous arrivons au Port Lauraguais à 7h30 juste ! Plusieurs motos cherchent comme nous les organisateurs… personne ! Et c’est au parking envahi par les campings cars (réveil assuré pour eux !) que nous attendons les GO.
Lorsque nous apprîmes que le point de rendez-vous se trouvait bien à l’endroit indiqué sur le forum, le premier indice (le plus important pour moi) nous sauta à l’esprit : nous avons affaire à des gens justes et précis, et il nous faudra en tenir compte pour la suite des évènements… :chut:
La mise en route de l’organisation est tranquille et je trépigne déjà, on y va ! on y va ? :bave:
Enfin les enveloppes, 3 lieux reconnus d’entrée, :V: on analyse un peu tout, par le système d’élimination, on en déduit que la croix doit se trouver à Fanjeaux ; on repère où elle peut se trouver – près d’un pont ! il n’y a pas de rivière là ! Mais la 25/1000° nous rappelle le pont sur la route en arrivant !
Puis on se lance dans la recherche du plus court itinéraire pour rejoindre Fanjeaux… à mon grand regret, pas de coupe avantageuse, on y va donc par la grande route rectiligne ! Les quelques virages sont pris en taquinant l’herbe à droite avant de joindre en ligne droite la tangente de la ligne médiane du gauche qui suit… cette règle sera de mise toute la journée et parfois l’herbe à gauche se couchera aussi… :chut:
Par contre on n’oublie pas la D802 qui monte direct et on s’arrête avant le village pour ne pas risquer de faire des kms en trop ! Premières crapahutes, la croix plus la fiche sont rapidement trouvées ; ensuite, on passe près d’une heure à tout cogiter, rechercher, enregistrer, tracer… Mince ! Toujours pas de raccourcis avantageux pour aller à Alet les Bains ! Encore de la grande route !
A l’abbaye d’Alet, nous retrouvons bien du monde qui ont déjà fais leur restau ! Serait-on à la bourre ? :sick: Ce n’est pas grave, on mangera nos sandwichs à Arques. D’ailleurs, pour aller à Arques, on repère sur la carte un raccourcis de 2 kms au dessus de Luc et sortant à Serres… mais je le loupe ! haaaaaaaaarrgggg :crane:
La fiche indice d’Arques est rudement bien cachée, cela se corse ! :paf: Et l’indication pour trouver les maîtres des énigmes nous donne deux points possibles : près de Bugarach pour le sud et Clermont sur Lauquet pour le nord ! Mais un retracé précis ne nous indique rien d’évident près de Bugarach, et comme nous avons à faire à des gens précis… ()-) la logique du parcours confirme aussi le départ vers le nord !
Ce n’est pas sans chercher des coupes (trouvées au niveau des villages) que nous rejoignons Clermont où la torture des maître des énigmes, dans l’odeur de saucisses grillées, ne nous permet de découvrir que deux fiches, le lieu d’arrivée nous reste inconnu, mais nous n’achetons pas plus, tant pis, on cherchera et on trouvera ou on perdra ! :V:
En route (et chemins de vignes !) pour cette superbe cité médiévale ! Les coupes de la Lauquette nous font gagner du km ! :sif: Même si nous avons eu tort de rester sur la D56 le long du champ de tir (superbes panoramas) le passage par Cavanac aurait été plus avantageux encore. Après la poussière des chemins, nous nous rafraîchissons les pieds dans un radier normalement sec à cette période de l’année !
A Carcassonne, nous nous séparons pour essayer de gagner du temps à trouver les indices ; je galère, il fait chaud, il y a du monde, je fais choux blanc et heureusement la persévérance des jeunes et la perspicacité de bébé sauve l’équipe, carton plein ! :mains:
Il est 17h45 quand nous retournons aux motos, et juju nous rappelle que la visite du château de Saissac ferme à 19h et qu’avant cela nous devons passer à Lastours ! Aie ça craint ! Tant pis pour le calcul des raccourcis, on va au plus vite à Lastours ! Mais on ne se trompe pas ! On ne va pas au centre d’entrainement du Dakar ! Ni on ne prend les GR ! Bien que l’on a faillit filler sur Limoux dans ma précipitation !
La vallée de l’Orbiel est hummm « enroulée » :chut: , la visite du belvédère de Lastours (j’y ai vu il y a longtemps le superbe spectacle sons et lumière) réalisée au trot, et surtout… on n’oublie pas en partant de longer le stade par le chemin qui rejoint une route-enduro (vitesse maxi 40 et avec des frayeurs !) :sick: contournant la mine d’or de Salsigne et nous faisant gagner encore 2 kms !
Arrivée à Saissac à 18h51 pour apprendre que la visite ferme à 20h !!! Encore de la marche et des marches ; un dernier indice pour le coffre au trésor, et le temps que l’on trace le reste du road, bébé cogite le code… :love:
La fraicheur des Cammazes nous rappelle l’heure tardive et la photo sous la gerbe de Saint Fé est réalisée avec un soleil rouge couchant. Sans me rappeler des consignes claires des GO, on cherche la fiche indice ! De sympathiques concurrents nous rappellent à l’ordre… :V:
Dans la descente sur Soupex, entre chien et loup, je loupe un raccourci ! Et c’est rassurés que nous arrivons à la salle des fêtes, surpris de ne trouver que si peu de motos.
Quelques discutions nous laissent entrevoir un classement avantageux… on verra bien, en tout cas on félicite déjà le géant pour cette superbe et précise organisation. :sma:
L’attente des équipes nous laisse le temps de vérifier et confirmer le superbe travail de bébé sur le code… on verra bien ! :prie:
Vers 23h, les derniers arrivent, nous sommes admiratifs devant l’aventure qu’ils ont vécu, du gros Goldwing dans les sentiers caillouteux… respect à eux tous ! :wink:
A la remise des prix nous étions un peu gênés quand même de tout « rafler » ainsi ; si peu de distance… Les cadeaux sont superbes, les trophées taillés par le géant sont beaux. :apla:
L’émotion intense est interne, peu exprimée… Cette réussite est due à un bon travail d’équipe ; réussir ça avec eux me comble de satisfaction. :)
Vraiment un très grand bravo et un énorme merci à l’équipe de balades-moto.com ; ils peuvent être fiers. :V:
Toutes nos félicitations à MAXXESS pour le soutien qu’ils apportent de si belle manière une telle organisation. :V:
Comme nous ne pourrons pas faire mieux l’an prochain, on montera deux équipes moto passion : une de jeunes et une de vieux… pour un nouveau challenge ! :sif:
Où cela se passera-t-il ? De l’impatience déjà !!!
PS : en rentrant on a refait les pleins au même endroit (réserve non prélevée) ; pour 235 kms, juju a rajouté 13 litres, moi 10 et bébé même pas 8 ! Il faut que l’on démonte pour vraiment vérifier si ce n’est pas une 125 !!! :sma:
Avatar de l’utilisateur
mipa-mipa
 
Messages: 130
Enregistré le: Mar 27 Aoû 2013 20:35
Localisation: Nord Ouest Toulousain
Moto(s): Honda NC700 - Suzuki 400 DR

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar zip » Jeu 05 Sep 2013 6:45

la vache sans casque tape mon acteur, sans boite à 2, mais pied de photo attache le perfo, sans enfants.

Voilà, en lisant cette phrase vous avez ressenti ce que nous, équipe la grande vadrouille avons éprouvé en essayant de déchiffrer l'énigme du coffre. Un profond désarroi qui nous a guidé gentiment vers les profondeurs du classement.
Et quand enfin au repas nous avons essayé de glaner quelques explications sur le résultat de l'énigme, nous avons franchement eu l'impression d'avoir les règles du Kamoulox pour ceux qui connaissent.

Notre équipe est malgré tout restée solidaire jusqu'au dessert, en ralliant toute les étapes, et de jours s'il vous plait.
J'avais gagné la première édition il y a bien longtemps, c'est pas bon de vieillir.

Nous reviendrons c'est promis, nous comprendrons rien, c'est promis.

Merci aux organisateurs dans leur ensemble qui nous ont offert un point de vue intéressant de la région.
Rien n'est sûr...sauf le changement
Avatar de l’utilisateur
zip
 
Messages: 849
Enregistré le: Lun 04 Oct 2004 20:58
Localisation: Buzet sur tarn
Moto(s): Ktm 990smr, sv650s light

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Rémy32 » Jeu 05 Sep 2013 10:31

Petit résumé en images de notre "raccourci" de Carcassonne vers les Maîtres des Enigmes :
https://plus.google.com/photos/11403980 ... sb3qku2hXA
Prévenez-mi si ça coince (les options de partage ne sont pas toujours claires ! )...
De vieux motards, des motards intrépides, on en trouve...
Mais des motards intrépides devenus vieux, c'est beaucoup plus rare !
Avatar de l’utilisateur
Rémy32
Chasseur de trésor
 
Messages: 507
Enregistré le: Jeu 18 Jan 2007 21:05
Localisation: Pujaudran
Moto(s): Suz Vstrom DL650, bis repetita

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar Thierry » Jeu 05 Sep 2013 13:42

Tout d'abord un tonnerre d'applaudissements et de remerciements à Mr FRED et Mr BUGGY sans oublier Mr TITOU pour un rallye 2013 vraiment super, on s'est vraiment régalé :apla: . L'idée de s'occuper de la réservation hôtel, restaurant a été une idée de génie qui nous a permis non seulement d'être tranquille à ne pas s'occuper de la logistique mais de plus à tout se faire cool :D, soirée entre potes et potesses avec d'autres motards du rallye. Le lendemain matin pas de pression à se mettre pour rejoindre le lieu de RdV à se taper la bourre pour ne pas rater le café, croissant :cof: ; et, cerise sur le gâteau; après la soirée une paire de km et hop on se la coule douce avec les même potes et potesses avant une bonne nuit salvatrice et réparatrice. :D. :zzz: Encore bravo et à renouveler pour les rallyes avenir .
Donc réveil à 6h15 petit déjeuner, on enfourche nos engins direction le point de RdV, on a même failli être en avance c'est pour dire.Petit café croissant et le briefing, remise des enveloppes, premier point, étude des différentes photos on découvre la presque totalité des lieux une seule hésitation celle de Carcassonne on verra au fil du parcours et en avant direction Fanjeaux.
Première erreur à Castelnaudary, le chef de tête de l'étape emprunte le périf au lieu de passer dans le centre, on rallonge de 3 kms :cry: bon c'est pas grave vu ce qui nous attend plus tard. :sick:
Arrivés à Alet pas de soucis, étude du road pour rejoindre Arques et on prend la D 70 au lieu de passer par Couiza et là on se replante de 5 km mais encore rien de méchant vu ce qui nous arrend plus tard :cry: .
On trouve l'indice qui était bien caché, on cherche un bon moment et le fait de l'interdiction de rentrer dans la tour nous met la puce à l'oreille et sans pénétrer mais juste en passant la tête nous apercevons une feuille blanche face à la meurtrière, Bingo et la motivation revient mais pas pour longtemps. On fait la triangulation sur la carte et on trouve 2 possibilités ce qui mathématiquement parlant est obligatoire soit Bugarach :x , soit Clermont sur Lauquet :) .
Grande discussion de plus, et là, une personne dont c'était l'anniversaire ce jour-là, personne dont je tairais le nom mais qui saura se reconnaitre nous balance que pour le jour de son anniversaire elle voudrait bien se faire prendre en photo à BUGARACH car elle n'y est jamais allée et qu'elle est sure que c'est là que nous trouverons le maitre des énigmes :o. Vote fait en état d'hypoglycémie et complètement déshydratés la majorité l'emporte :gris: :gris: :gris:. Traversé de Serres on tombe sur un petit restaurant/café culturel à 15h00 passé où nous prenons un bon petit repas copieux que nous vous recommandons. Bien entendu arrivés chez les "Martiens" il n'y avait que des "Martiens" et pas de Titou pas plus que de Buggy et encore moins de Fred :cry: :cry: , seul une bande d'une vingtaine de vautours tournent au-dessus de nos têtes en riant comme pour se moquer de nous et nous faire sentir notre déconfiture. Total 34 kms et quelques hms de plus :(, au point ou nous en sommes on ne pourra pas faire pire.
Comme toujours la bonne humeur et la rigolade reprennent le dessus et nous fonçons à Clermont sur Lauquet pour enfin trouver les Maitres des Énigmes et quelles énigmes!!!! On en trouve une et la carte tirée nous parle d'une certaine "Gina Baer", enchanté de faire votre connaissance Mme l'anagramme pour plus de sécurité on tire une autre carte on est plus à 10 kms prés. Pour la 1000ème fois de la journée on ré-enfourche nos vaillantes montures direction Carcassonne en ayant découvert le point d'arrivée.
La Cité AH!!! la Cité quel coup de bol impensable peut être que cette équipe de jeunes voyant nos mines déconfites ont eu pitié et nous ont remis un plan de la dite cité avec tous les points des énigmes indiqués, alors que nous n'avions rien demandé et si une récompense du fair play devait être décernée c'est à eux que je la décernerai. :D
Pour la 1001ème fois nous etc... direction château Lastours où nous nous faisons prendre en photo au soleil couchant par un couple de vacancier soit aussi paumé que nous, ou qui cherchait un coin tranquille pour!!! nous n'en savons pas plus, bref photo faite indice récupéré pour la 1002ème fois etc...
Direction Saissac et son château où nous arrivons à la nuit du coup, on en est plus à essayer d'économiser des kms on descend directement au parvis du château à moto et avec nos engins goldwing et compagnie c'est assez chaud surtout la remontée.
Arrivé à Saint Ferréol, nuit plus que noire tant pis, on sort les lampes torches et direction le point et l'indice.
Enfin pour la :deb: :deb: :deb: :deb: ème je sais plus, on rejoint Gina Baer, euh! Baraigne où on arrive au alentours de 22h43et35s après un périple de 270km.
On sait pas si on est les derniers ou pas mais on s'en moque, maintenant c'est la fête :fie: :fie:
Même que lors du classement on a été étonné de ne pas avoir la botte de poireau :D
En résumé, encore un grand MERCI à Fred, Buggy et Titou pour cette journée fantastique :inc: :inc: en attendant de voir ce que nous réserve la 8ème édition, j'oubliais de remercier le taxi pour Mme qui nous a fait une petite frayeur en fin de soirée.
Thierry
Chasseur de trésor
 
Messages: 55
Enregistré le: Jeu 18 Aoû 2011 6:04
Localisation: moulayres 81300
Moto(s): HONDA GOLDWING 1500

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar mipa-mipa » Mar 10 Sep 2013 16:56

Beaux récits, merci
y'en a pas d'autres ? :bave:
Faudra-t-il attendre un an avant de pouvoir partager ces plaisirs ? :cry:
Pourquoi pas une version fin d'automne -début décembre par exemple- :sick:
Avatar de l’utilisateur
mipa-mipa
 
Messages: 130
Enregistré le: Mar 27 Aoû 2013 20:35
Localisation: Nord Ouest Toulousain
Moto(s): Honda NC700 - Suzuki 400 DR

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar PF Banditdouze » Mer 11 Sep 2013 22:15

Merci à tous pour vos récits.
Je n'ai pas votre facilité pour écrire donc je serai beaucoup plus bref.
Nous avons tous les 4 (je me permet de parler pour les 3 autres membres de l'équipe) passé une super journée avec de beaux paysages, de belles petites routes (malgré un peu de gravillons de temps en temps), de belles visites potentielles (je dis potentielles car nous n'avons pas vraiment eu le temps d'en profiter :( ) et puis des rencontres lors de la recherches des sites et des indices et lors de la prise des photos.
Journée un peu fatiguante quand même. Mais avec de très bons souvenirs.
Et soirée bien sympa.
Un grand merci aux organisateurs et en particulier à Fred.
A l'année prochaine.
PS : Grâce aux places remises par Fred lors de la remise des récompenses, nous pourrons retourner voir un peu plus longuement l'abbaye de Alet, le château d'Arques et le château de Saissac
Avatar de l’utilisateur
PF Banditdouze
 
Messages: 10
Enregistré le: Mar 03 Sep 2013 21:19
Moto(s): Tiger Sport 2016 Noir

Re: Racontez-nous ! L'édition 2013

Messagepar jse » Jeu 12 Sep 2013 8:07

mipa-mipa a écrit:Faudra-t-il attendre un an avant de pouvoir partager ces plaisirs ? :cry:
Pourquoi pas une version fin d'automne -début décembre par exemple- :sick:


Il Y a la version RécupérationDesIndices qui peut être faite.
Si Fred ne l'a déjà faite, il pourrait nous montrer son road optimisé :evil: :wink: :P
Jérôme...
jse
Membre Fondateur
 
Messages: 3950
Enregistré le: Mar 16 Juil 2002 18:54
Localisation: Blagnac
Moto(s): VTT

Suivante

Retourner vers Le Rallye-Chasse au trésor



Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron